Escales de roches

Après « Parcours Minéral »j’ai voulu garder la proximité avec la Roche. Cette proximité, est une tentative pour mieux la fendre encore. Mon moteur est une utopie : celle d’en atteindre le coeur – le noyau même et sa sombre incandescence.

Ne pas rester dans l’idée d’une description vertigineuse. Plonger au coeur de la roche, une façon d’en approcher son énigme.

Dans la série actuelle, au fil de mes recherches, me jouant de l’usure, évocation du long terme, par une collection de tranches d’agate et autre jaspe, bois fossile, roches érodées, cristaux, minéraux et galets arrondis.

- Palette d’huile sobre et sombre, couleurs de bois brûlé, métal noirci et rouille flamboyante.

- Toiles ou papiers dont la peinture peut être griffée, éraflée, poncée, adoucie de patines répétées.

Parfois un escalier surgit, telle une échelle de Jacob. Un songe qui nous mène au-delà de notre perception, au de-là de notre regard.

Ici le paysage se résume à l’essentiel, il est mis en suspens ; l’imagination silencieuse, peut alors poursuivre la promenade et la lecture dans l’étrangeté

des lieux, la magie des espaces déserts et forts.